LES TRADITIONS FOLKLORIQUES
Moreška - old postcard Moreška danse de l'épée Moreška Saint-Teodor Korčula - carte postale ancienne

Les visiteurs du monde entier sont les témoins d'une longue tradition préservée depuis des siècles à travers les jeux chevaleresques de la Moreška et les danses des épées de la Kumpanija (Kumpanjija) et de la Moštra.


DANSES TRADITIONNELLES
Sword Pageants


La particularité de la ville Korčula et des six villages de l'île de Korčula sont les danses des épées uniques. Les danses folkloriques de la Kumpanija/ Kumpanjija et de la Moštra sont organisées pendant la saison estivale et lors des fêtes votives de la ville et des villages de Korčula.
Les jeux chevaleresques, la Kumpanija/Kumpanjija et la Moštra sont accompagnés d'un tambour et par une cornemuse tandis que la Moreška est suivie par des fanfares.
Dans les villages de l'île, après les scènes de combats avec les épées, les jeunes filles et garçons prennent place pour danser les danses traditionnelles. Cette danse s'appelle tanac ou stari bali et est accompagnée par une cornemuse. Les danses comme la quadrille, la valse, la polka et la manfrina sont apparues aux XVIIIème et XIXème et sont accompagnées par un accordéon.
Des événements ont lieu dans tous les villages aux alentours de la ville Korčula; la ville Korčula, Račišće, Žrnovo, Pupnat et Čara.


Voir les événements de ces programmes dans les villages.

JEU CHEVALERESQUE
Moreška Korčula

MOREŠKA
Le jeu chevaleresque Moreška est présenté régulièrement pendant la saison estivale et le jour de la fête de saint Théodore, patron de la ville de Korčula (29 juillet).

Les documents confirment avec certitude les performances de la Moreška au XVIIe siècle, bien que l'on suppose que ce jeu chevaleresque date du XVIe (jeu lié à exercer les tehniques de combats d'épées).

À travers le dialogue, nous suivons l'histoire dans laquelle Moro (le roi arabe) enlève la belle „bulu“, ce qui mène aux combats entre les armées du roi blanc et du roi noir.

La Moreška se déroule en sept manches se terminant par la libération de la princesse et de son retour au roi turc Osman, son bien-aimé.

La Moreška a été créée sur le modèle des tendances culturelles des villes européennes de cette époque et selon les coutumes et la musique de ce temps.

Aujourd'hui, ce jeu est accompagné par des fanfares dont la composition a été écrite par Krsto Odak (XXe siècle).

LES DANSES DES ÉPÉES
Kumpanija chivalrous battle

KUMPANIJA ET MOŠTRA
se déroulent dans les villages de l'île de Korčula (Žrnovo, Pupnat, Čara, Smokvica, Blato et Vela Luka) avec des épées datant du XVIème et du XVIIème siècles.

Le groupe se compose du porteur du drapeau (Alfir) et des compagnies de combattants – Kumpanjola ou Moštranta, qui dansent avec des épées, dirigés par le commandant (Kapitan).
La pièce commence par le dialogue du commandant qui demande au chef du village la permission pour pratiquer „la danse de guerre“.
Le Kapitan dirige les formations coordonnées des danses des épées qui s'enchaînent pendant lesquelles les combattants tiennent la pointe de l'épée de leur voisin de la compagnie kumpanjola/moštranta.
Après une série de figures reliées, les combattants des compagnies kumpanjola/moštranta prouvent leurs compétences par des mouvements d'épées résolus.
Les scènes des danses d'épées, la kumpanija et la moštra sont accompagnées par le tambour et la cornemuse.
Les jours des spectacles de la Moreška et de la Kumpanija (Kumpanjija) pendant la saison estivale et lors des fêtes votives sont indiqués dans le calendrier des événements.

CARNAVAL
Kompanjoli Korčula

Sur l'île de Korčula, des danses ou bien des bals nommés “Blatski tanac” à Blato, “Stari bali” à Pupnat et Žrnova et “Tanac” à Čara et Smokvica se déroulaient pendant le carnaval.
Les spectacles des danses des épées des “kumpanija” ont lieu régulièrement pendant la saison touristique, mais l'ancienne tradition de sacrifices d'animaux n'est plus présente.
Malgré le mode de vie moderne des “kumpanjoli”, les danseurs représentant ces anciennes danses d'épées sont persévérants dans la préservation de leur héritage traditionnel.
La particularité de la ville Korčula est le carnaval d'été qui a lieu le 30 juin: Posebnost grada Korčule je tradicionalni ljetni karneval 30. lipnja: Réveillon costumé annonçant la moitié de l'année.

LES CHANTSDE L'ÎLE
Choir chantant A Capela - Klape

La plus grande partie des chants folkloriques de l'île sont des chansons concernant les pêcheurs et les navigateurs et leurs femmes.

Certaines chansons sont rapides et joyeuses, certaines concernent la question éternelle du retour du navigateur aux sons répétitifs et pleins de nostalgie.

De nombreux navigateurs croates considèrent que la plus belle chanson folklorique croate est celle chantée par les pêcheurs de Vela Luka, pendant les soirées d'été.




moštra
Moštra Korčula

Moštra, danse des épées se déroulant à Žrnova, dans le village Postrana, lors de la fête de l'assomption de la Vierge Marie (15 août), avant la fête de Saint Roch, patron du village Postrana.

Le Kapitan dirige les formations coordonnées des danses des épées pendant lesquelles les combattants tiennent la pointe de l'épée de leur voisin de la compagnie moštranta.

Après une série de figures reliées, les combattants de la compagnie moštranta prouvent leurs compétences par des mouvements d'épées résolus.

Moštra, la danse des épées, est accompagnée par le tambour et la cornemuse.

LES MÉTIERS TRADITIONNELS
Old postcard - shipyard Korčula

Les métiers traditionnels sont:
la construction navale, la taille de pierre, la viticulture, la culture d'olive, la pêche, la navigation.
La taille de pierre, pratiquée par environ cinquante insulaires, et l'exploitation forestière sont des secteurs qui ont perdu l'importance qu'ils avaient autrefois.
La construction navale traditionnelle, en bois, qui représentait la plus importante industrie de l'île depuis la période hellénique, a été remplacée par la construction navale en acier (Korčula et Blato) et en matériau synthétique (Vela Luka).
Les habitants de Korčula sont des navigateurs reconnus et respectés sous le pavillon croate ainsi que sous celui d'autres nations. Korčula est aussi l'une des plus importantes régions de culture d'olive et l'huile d'olive, pressée de manière traditionnelle, est l'un des produits les plus connus de l'île.
De l'antiquité jusqu'à la moitié du XXème siècle, les habitants de Korčula taillaient la pierre habilement qu'ils vendaient ensuite avec succès dans toute la région Adriatique. La pierre calcaire de haute qualité de Korčula a été incorporée dans des constructions mondialement connues comme la basilique Sainte-Sophie à Constantinople, le Parlement de Vienne, l'hôtel de ville de Stockholm, etc. Les plus belles résidences privées et publiques des villes dalmates comme Dubrovnik, Hvar et Kotor ont été construites avec cette pierre.
Cette tradition millénaire a apporté à la scène de la culture croate contemporaine de nombreux sculpteurs provenant de Korčula, Lumbarda et Žrnova comme Radica, Pallavicini, Trpimir Ivančević, les frères Lozica, Stecca, Radovanović, Jurjević-Knez, Duhović et d'autres, avec le plus grand parmi eux, Frano Kršinić.
Au-dessus de l'autel s'élève le chef-d'oeuvre de Marko Andrijić – une belle construction architecturale (un ciborium) en pierre avec les statues de l'Annonciation datant de 1486.
Le retable du maître-autel réalisé par le grand peintre vénitien Jacopo Tintoretto de 1550 (Jacopo Robusti Tintoretto, 1518-1594) représente 3 saints, protecteurs de Korčula et de la Dalmatie: au milieu, Saint Marc – patron de Korčula, sur les côtés, Saint Jérôme – patron de la Dalmatie et Saint Barthélemy – protecteur des architectes navals.
La nef centrale de la cathédrale de saint Marc fait penser à l'intérieur du bateau et au métier traditionnel de Korčula, la construction navale.
Les habitants de Pupnat pratiquaient l'exploitation forestière, collectaient la résine et faisaient du charbon, pour les besoins dans les ateliers à Korčula. Jusqu'à la moitié du XXe siècle, les femmes de Pupnat ramenaient le charbon à Korčula sur les ânes.
À l'étage supérieur du musée se trouve une réplique d'une ancienne cuisine. Ainsi, il est possible de se reconstituer l'organisation féodale d'une maison; le rez-de-chaussée pour les contenus professionnelles, les habitations aux premier et deuxieme étages, et le grenier, seul endroit avec de l'air, comme cuisine.


Island vrnik
Vrnik (50 m de haut), avec le village du même nom, est le site de la plus ancienne et la plus célèbre carrière Korčulan.
Aujourd'hui, seules quelques familles vivent dans ce village pittoresque, laissant chambres et des appartements pour les invités.
Il ya 29 carrières locales sur l'île.
À côté de l'ancienne école locale sur la côte, il ya la nouvelle église de Notre-Dame de Bon-Secours de 1856.
En face de l'une des carrières sur la côte nord, il ya la vieille église de Notre-Dame de Bon-Secours de 1,674.
Ouest de Vrnik est la carrière de l'île bien connue Kamenjak (Pierre Île).

LES TRADITIONS RELIGIEUSES
Saint Rocco Confrérie La procession traditionnelle - Korčula Saint Theodore - patron de Korčula Saint Theodore patron procession - Korčula

Dans la maison de la Confrérie de Saint-Roch (fondée en 1575 ), se trouve de nombreuses pièces de valeurs, des statues et des peintures.
La procession traditionnelle du pardon "Perdun" a lieu le 2 août sur l'île de Badija.


Jacopo Tintoretto
Jacopo Robusti Tintoretto

Le retable du maître-autel réalisé par le grand peintre vénitien Jacopo Tintoretto de 1550 (Jacopo Robusti Tintoretto, 1518-1594) représente 3 saints, protecteurs de Korčula et de la Dalmatie:

Saint Marc – patron de Korčula,

sur les côtés Saint Jérôme – patron de la Dalmatie

et Saint Barthélemy – protecteur des architectes navals.

Au-dessus de l'autel s'élève le chef-d'oeuvre de Marko Andrijić – une belle construction architecturale (un ciborium) en pierre avec les statues de l'Annonciation datant de 1486.




EGLISE DETOUS LES SAINTS
Icons Museum Korčula

L'Église et la Confrérie de Tous-les-Saints font parties des plus anciennes traditions religieuses.
L'église est fondée au début du XVe siècle à la place d'une église encore plus ancienne ( Xe/XIIIe) qui était le premier palais de l'évêque de Korčula (1300); en 1301, la Confrérie de Tous-les-Saints est fondée, la plus ancienne des confréries à Korčula.
Face à l'église se trouve l'entrée dans la maison de la confrérie de Tous-les-Saints.
Au-dessus de la porte, on peut voir les reliefs de la confrérie de 1301.
Sur les deux murs, des expositions d'icônes de l'île grecque Crête sont exposées. Korčula a participé à la guerre entre les Turcs et les Vénitiens pour la Crète, entre 1645 jusqu'en 1669.
La guerre a fini par la perte des Vénitiens et l'évacuation générale de la garnison vénitienne, l'évacuation du clergé de l'île, et c'est ainsi que c'est icônes, ayant une tradition byzantine et des influences des peintres vénitiens entre le XIVe et le XVIIe siècles.

L'ÉGLISE SAINT-MICHEL
L'ÉGLISE SAINT-MICHEL

L'église Saint-Michel (1408./1615), opposée à l'hôtel de ville, possède une façade gracieuse et d'un beau clocher „quenouille“.

L'église est liée à la maison de la confrerie Saint-Michel fondée en 1603.

La cour de la confrerie est pleine de pièces qui témoignent d'une histoire riche et des critères esthétiques élevés des habitants de l'île dans les siècles passés.

Les cierges en cire „torci“, employés pendant les processions autour de la ville, sont particulièrement intéressants parce qu'ils pèsent jusqu'à 73kg et obtiennent leur nom en fonction du poids, par exemple "Zero", "Primo" et autres.






St. Martin - Postrana-Žrnovo
L'église de Saint-Martin dans Žrnovo est situé sur Mratina Hill et a été d'abord mentionné en 1329 et a terminé au 16ec.

Un "Piazetta" très attrayant en face de l'église de Saint Rocco réside dans la localisation des Postrana.

Danse en chaîne "Mostra" - Une lutte pour la défense de la maison et l'élection du roi de village - est réalisée en face de la Curch de Saint Rocco.

Our Lady of Snow
Pupnat est situé sur le côté de la route principale de l'île, à 13 km de la ville de Korcula et est le plus haut village de l'île.
Il est caché dans une vallée, en haut dans les collines de telle sorte que les ennemis et les pirates ne pouvaient pas le voir.
Trouvailles des périodes illyriens et romains ont été trouvés dans le village.

Il existe de nombreuses anciennes maisons de plain-pied recouvertes de dalles de pierre, en particulier ceux des ovins et caprins sud-ouest du village.

Nous recommandons

1

La Moreška est présenté régulièrement pendant la saison estivale et le jour de Saint Théodore, patron de la ville de Korčula (29 juillet)

2

Plus d'informations dans le calendrier des événements